Les mesures mises en place pour aider les entreprises face au COVID 19.

Crise et coronavirus

Avec la pandémie de Covid 19, nous assistons à une crise sans précédent qui impacte nos entreprises. La fermeture des commerces de proximité « non essentiels », ainsi que les mesures de confinement et le chômage partiel de nombreux salariés, ont des conséquences désastreuses pour notre économie. Même les entreprises qui ne sont pas contraintes d’arrêter leur activité ont des difficultés de livraison de leurs fournitures, un manque de clients, même au niveau international.  Aucun pays n’échappe à ce fléau. Le secteur du tourisme et des vols aériens est aussi menacé. Nous assistons à une crise de production qui paralyse complètement l’économie. C’est principalement l’offre qui est impactée car les chaines de logistique du monde entier sont bloquées. Mais le confinement a aussi des répercussions sur la demande car les ménages consomment moins en restant chez eux et les entreprises fermées ne passent plus de commandes.

Pour limiter les dégâts, le gouvernement français à dû prendre dans l’urgence de nouvelles mesures en faisant voter une loi de finance rectificative pour l’année 2020. La France a réagi rapidement pour aider ses entreprises et l’on peut s’en féliciter. Mais avait elle le choix? Le fonctionnement de notre pays est basé sur l’économie. Sans entreprises, sans fournisseurs, sans clients, l’économie est à l’arrêt. Elle ne peut pas survivre qu’avec les commerces alimentaires, la fabrication de masques et de gels hydroalcooliques. Nous avions déjà d’énormes difficultés pour le paiement des retraites et de la protection sociale. Aujourd’hui , il faut payer le chômage partiel, renforcer la trésorerie des entreprises, et doter nos hôpitaux de moyens exceptionnels tout en limitant le paiement des impôts et des prélèvements sociaux.

Au niveau international, le groupe de la Banque mondiale a débloqué 14 milliards de dollars pour aider les pays à maîtriser la pandémie de COVID 19, aider les entreprises et soutenir les emplois. Au niveau européen, la Banque Centrale Européenne a décidé d’injecter 750 milliards d’euros de rachat de dettes publiques et privées dans le cadre d’un « programme d’achat d’Urgence pandémique ». Selon Christine Lagarde, Présidente de la Banque Centrale Européenne: « Les temps extraordinaires nécessitent une action extraordinaire » .  Le but est de permettre aux banques d’accorder plus facilement des crédits pour limiter la récession. Mais ces montants d’aide sont finalement pas si importants par rapport à la crise que nous vivons et à laquelle nos pays doivent faire face.

Comment s’ARTICULE l’AIDE AUX ENTREPRISES?

 Le confinement et la fermeture obligatoire,  privent les entreprises de rentrée d’argent pour payer les fournisseurs, les crédits, les charges et notamment les loyers, ainsi que les salariés inactifs. Des dispositions sont prises pour les entreprises qui ont des salariés, pour les entreprises qui ont d’important besoins de trésorerie pour survivre à la crise, pour faire face aux charges et aux paiement des impôts et pour pallier à la baisse importante de Chiffre d’affaires. Donc des mesures fiscales et sociales vont pouvoir aider les entreprises, ainsi que des garanties accordées sur des emprunts et un fonds de solidarité qui permet de recevoir une somme d’argent en cas de forte baisse du Chiffre d’affaires.

Quelles sont les étapes pour sauver son entreprise?

Quelles sont les étapes lorsque l’on est décisionnaire et que l’on doit faire face à la crise? La résilience, la vision, l’action:

ETAPE 1: Faire le point sur la situation =>

  • Vérifier les échéances de paiement pour se fixer des priorités
  • Réaliser un prévisionnel pessimiste sur les 6 prochain mois 
  • Voir s’ il est possible de faire rentrer de l’argent
  • Anticiper les besoins pour le choix du chômage partiel des salariés

Etape 2: tenter d’adapter le business model

  • Réaliser un Business Model Canvas avec les nouvelles données
  • Faire un brainstorming à distance
  • Tenter de satisfaire les clients avec une autre approche
  • Utiliser la méthode agile

étape 3: NéGOCIER ET obtenir des aides

  • Contacter fournisseurs et bailleurs pour négocier un gel des loyers ou des reports de paiement.
  • Reporter les échéances fiscales et sociales
  • Demander les crédits d’impôts en avance et les fonds de solidarité pour perte de Chiffre d’affaires, quand c’est possible
  • Prendre rendez-vous avec le banquier pour reporter les échéances de prêts et/ou obtenir un financement avec une garantie de BPI France

Voici les liens utiles pour sauver votre entreprise:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.